Revenir à
l’essentiel

Les Maisons RABANEL

Un lieu où le professionnalisme est le sceau de la qualité : la décontraction du sachant, donc du créatif.

Vous faire plaisir en toute sécurité aiguise notre créativité !

Préserver son émotion, suivre le tempo du simple plaisir gustatif et se laisser aller à déguster l’essentiel : c’est ça Rabanel !

En somme le retour des valeurs premières de l'aubergiste : ne l'appelez plus chef mais L' Albergeur

2020 aura été annoncée comme une odysée, et c’est bien ce qu’elle fut : une odysée inattendue, d’un genre nouveau et qui bouscule nos certitudes et schémas.

Pour Jean Luc Rabanel, il s’agit de transformer ce moment en tournant, de se recentrer vers l’essentiel même de sa philosophie, de sa cuisine, de son art.

« Les grands changements semblent impossibles au début et inévitables à la fin »
Bob Hunter

Le contexte actuel n’est pas une parenthèse. Il transforme en profondeur nos habitudes de consommations, nos choix de société et nos modes de vie dans ce moment qui paraît comme suspendu. Il nous rappelle que l’homme et la planète entretiennent une relation intime et délicate, redéfinit nos valeurs et nous pousse à nous éloigner du superflu. C’est une prise de conscience collective et progressive depuis le premier confinement et ses répercussions environnementales.

Se concentrer sur ce qui est vraiment important, c’est très exactement l’essence même de la cuisine du chef Jean-Luc Rabanel.

Sublimer le végétal, en exprimer toutes les saveurs, respecter la noblesse du produit et nous offrir un voyage gustatif sain, aux notes gustatives dignes d’une symphonie : là est l’exercice de son talent.

Quand Jean-Luc Rabanel s’adonne à l’expression de l’art, il nous laisse ensuite le choix de la manière.

Se recentrer sur l’essentiel, s’éloigner du superflu, pour Jean-Luc Rabanel, c’est faire fi du folklore associé aux étoiles, c’est décliner sa cuisine selon les envies de ses convives. Il n’est donc plus question de se rendre conforme aux critères des guides culinaires et autres critiques. Le temps est venu pour Jean-Luc Rabanel de ne se conformer qu’à une seule chose : harmoniser son tempo au notre.

Aussi, à l’avenir , liberté rime avec simplicité de l’envie : Rabanel se déguste comme on le souhaite et dans le même espace. Une simple question lors de la réservation : « quelle formule vous ferait plaisir ? » L’essentiel, c’est l’assiette, c’est le produit, c’est le plaisir vrai. Ce ne sont pas les lourds verres en cristal, le défilé protocolaire et les référentiels étoilés. « L’essentiel, c’est juste vous et moi » Jean-Luc Rabanel

le glossaire

Dans la vie tout n'est qu'évolution, si on prend en compte notre savoir & nos envies…

Greeniotage est la forme la plus simple et délicate d'appréhender la Greenstronomie dans le même espace, le même accueil, une même simplicité.

Bocalissime est l'expression la plus simple des Maisons Rabanel : emportez avec vous des touches de goûts , plats ou bocaux crées juste pour vous en fonction de vos goûts par le chef.

Greenstronomie

Néologisme crée en 2019 par Jean-Luc Rabanel issu de la cuisine du vivant "élaborée en 2000"...

Des plats gastronomiques avec plus de végétal donc moins de produits carnés, pas de crème, de lait ni produits issus de l'industrie agro-alimentaire.

Des réseaux de producteurs plus courts, des créations quotidiennes & gourmandes. Une connaissance approfondie des produits et une recherche constante des moyens de leur faire honneur en sublimant leur noblesse

Un avenir tourné vers le retour aux essentiels

« L’attribution des étoiles et macarons qui classifient les établissements dans les différents guides dépend de critères qui me semblent bien éloignés dorénavant tant de ma philosophie que du besoin collectif de se recentrer sur nos essentiels. Plutôt que de chercher la reconnaissance des ouvrages, je cherche à satisfaire les attentes de mes convives. L’essentiel est dans l’assiette et le plaisir qu’elle procure. Me recentrer sur le produit et la façon de le sublimer restera toujours ma priorité. Aujourd’hui, cette philosophie est en phase avec la prise de conscience collective résultant du tournant actuel. »

Jean Luc Rabanel : cet architecte culinaire hors-normes

Palmarès culinaire et lieux d’expression :

  • 1995 : Création de Coté Garonne à Tonneins restaurant hôtel bistro 4 étoiles
  • 2000 : Première étoile au Michelin. Elu Meilleur Jeune Chef du Sud Ouest
  • 2002 : Création du premier restaurant et jardin étoilé et certifié bio
  • 2003 : Elu Meilleur Restaurant au Monde par la presse américaine
  • 2006 : Ouverture du restaurant gastronomique l’Atelier, Rue des Carmes en Arles. Création de la cuisine du vivant
  • 2006 : Ecriture du premier livre de cuisine « La Cuisinedu Vivant »
  • 2007 : Première étoile pour l’Atelier au Guide Michelin
  • 2007 : Elu cuisinier de l’année « extra créateur » par le guide omnivore
  • 2007 : Création du Bistro A Côté
  • 2008 : Distinction « Chef de l’Année » assortie de 3 toques pour l’Atelier au Gault et Millau
  • 2008 : Entrée du Bistro A Côté au Gault et Millau
  • 2009 : Seconde étoile du Guide Michelin pour l’Atelie
  • 2009 : Entrée du Bistro A côté au Guide Michelin
  • 2009 : 17/20 et quatre toques au Gault et Millau
  • 2009 : Elevé au grade de Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture
  • 2011 : Chef référent du collège culinaire de France / édition du second ouvrage culinaire Rabanel
  • 2012 : 5 toques au Gault et Millau. L’Atelier est classé parmi les 13 tables les plus prestigieuses de France.
  • 2012 : 2 toques au Gault et Millau pour le Bistro A Côté
  • 2015 : Edition du 3ème ouvrage culinaire « Les recettes de mon Bistrot »
  • 2016 : 19/20 et 5 toques au Gault et Millau confirmés chaque année depuis
  • 2018 : Référencé sur la Liste ( classement des meilleurs restaurants au monde )
  • 2000/2020 : Etoilé & référencé par l’ensemble des guides gastronomiques
  • 2000/2021 : 19/20 et 5 toques au Gault et Millau

Rabanel est un prince, un seigneur qui ne guerroie ni contre des moulins, ni contre des épidémies. Pragmatique et humain, il a adopté les gestes barrières pour adapter son entreprise. De deux lieux voisins, il n'en a fait qu'un servant en terrasse au bistrot et à l'intérieur au gastro. Ce qui lui a permis de travailler, et de très bien travailler. Son inspiration n'est pas restée en berne pour autant. L'homme des feux d'artifice potagers et culinaires est resté ce poète cuisinier qui met des sentiments dans les casseroles et fait naître des bouquets de plaisirs sensoriels. Tout juste a-t-il légèrement resserré le propos - un ingrédient central, des idées autour - d'une façon plus ordonnée que ce dont ce créateur ébouriffant est coutumier. Le résultat est aussi flamboyant : neuf services dans son menu Signature (déclinable en format 5 ou 7) avec de la fraîcheur malicieuse (cerise et tomate ajo blanco), de la noblesse apprivoisée (homard céleri branche et boule), de l'arlésienne passionnelle (filet de taureau fumé artichaut bouquet cébette anchoïade) et de l'envolée végétale en dessert (petit pois gingembre confit gelée de fenouil lait glacé estragon), quelques exemples de cette belle aventure toute en contrôle. La cave est aussi pleine de personnalité, du choix et de l'engagement d'après les goûts du boss, et l'équipe est à l'unisson derrière le capitaine.

Source : gaultmillau.com